Erreur , ou faute médicale, ... Un cas sous le coup d'une action pénale...

 
François - 31 décembre 2006

Les urgences médicales, dans certaines cliniques ... un secteur à très haut risque ?

 

Encore appelée "Adverse event", l'erreur médicale reste un sujet gênant pour les établissements hospitaliers...!

 
 

Site dédié à François GOFFIN, 21 ans, victime d'erreur médicale, à Namur, Belgique.

 

François GOFFIN, de La Bruyère (Belgique), 21 ans, sportif assidu et étudiant à Bruxelles, où il suivait les cours d’ingénieur industriel (ECAM), a été l'innocente victime d'une de ces "erreurs médicales", à Namur. Il est décédé tragiquement le 28 février 2007, dans la clinique de Namur, qui l'avait "accueilli" pour des blessures par écrasement encourrues lors d'un accident de vélo, dans sa commune de résidence, près de Namur. François terminait à cette époque sa dernière année d’études...


Les circonstances de son décès dans cet hôpital namurois ont fait l’objet d’une instruction pénale dans laquelle la famille (grands-parents, parents et frères) s’est constituée partie civile contre trois médecins ainsi que contre la clinique, des faits d'homicide involontaire et de non-assistance à personne en danger.


L'attente des parents est d'obtenir, dans le cadre d'une procédure pénale juste, équitable, publique, et menée à armes égales, dans l'esprit de la convention européenne des Droits de l'homme, toute la clarté sur les manquements qui ont conduit au décès de François.

Nouvelles les plus récentes ...

Février 2014

Evocation

Procédure d'Appel: l'audience de la chambre des Mises en Accusation a bien eu lieu à Liège, le 24/10/2013. Résultat: "Non lieu confirmé pour les 3 médecins !". Mais ... à consulter...le commentaire des parents sur l'arrêt de la Chambre des Mises en Accusation!

Avis des parents : L'analyse circonstanciée des parents après l'arrêt rendu le 21/11/2013

  • Sudpresse a rappelé par deux articles récents, les faits, ainsi que les arguments mis en avant par la partie civile, à l'encontre de 3 médecins et de la clinique, dans le pénible dossier qui concerne la mort de François Goffin. Ces articles ont été publiés respectivement les 23/10/2013 et 22/11/2013..

 

  • Sudpresse: "Les médecins ont laissé mourir mon fils !" article du 23/10/2013 de Françoise De Halleux


  • Chambre des Mises en Accusation


  • Sudpresse: Décès de François Goffin: "On ira en Cassation" article du 22/11/2013 de Françoise De Halleux




  • Avant cela, il y avait eu la chambre du Conseil de Namur le 24/04/2013.

    Après 80 mois passés depuis l'introduction de la plainte du parquet de Namur, en avril 2007, l'instruction menée "sous la conduite" du juge Philippe Olivier, est close… L'audience de la Chambre du Conseil, pour décider du renvoi, ou non, du dossier devant le tribunal correctionnel avait donc été fixée au 24/04/2013 à 9h30.

    RTBF - JT 13h - 09/01/13 Extrait du JT 13H du 09/01/2013

    Lors de l'audience du 24/04/13, la Chambre du Conseil avait abordé le dossier "François Goffin". Parmi les faits marquants à relever lors de cette audience, il faut mentionner:

  • les parents de François ont dû subir sans réagir les remerciements adressés sans pudeur par l'avocat du Dr A au juge d'instruction. Cette attitude était d'autant plus déplacée que l'on se souvient encore de la proximité du juge affichée avec le frère de l'ortopédiste A. lors d'un voyage privé effectué au Togo pendant l'instruction du dossier, en 2008. Voir Le voyage contesté d'un juge d'instruction .
    Les parties sont globalement restées sur leur position et comme annoncé, le ministère public a confirmé sa position , càd "il n'y a pas de charges suffisantes" et donc le non-lieu est la voie logique de sortie de ce dossier.
  • L'hebdomadaire "Paris-Match", dans son édition du 3 janvier 2013, avait déjà consacré un long article revenant sur les nombreux méandres du dossier "François Goffin". Cet article, signé Michel Bouffioux, aborde les principales vicissitudes du dossier. L'article avait déjà pronostiqué la suite vraisemblable du dossier "François Goffin"...Pour le consulter:



    Les parents de François meurtris par une justice sourde




  • Vers une justice relationnelle ? Du moins ... à Namur ?

    Comme on pouvait s'y attendre, une ordonnance a été transmise ce 19 juin 2013: elle accorde le non-lieu aux médecins inculpés .

    Evidemment l'argumentation est pour le moins licencieuse et elle n'hésite pas à prendre des libertés à l'égard du droit et de la vérité matérielle des faits, mais comme chacun sait, il s'agit de la vérité judiciaire...

    Encore un peu de patience, et le déréglement climatique aidant, il sera bientôt possible de récolter des bananes "dans le royaume de Belgique", du moins à Namur! A suivre donc...

  • Les différents échos de presse lus ou entendus après l'ordonnance du 19/06/2013 peuvent être consultés ci-dessous:


    • RTBF - Vivacité du 20/06/2013 à 7h30:
    • L'interview - Vivacité


      Vivacité - Région Namur - 20 juin 2013: L' Ordonnance ! L'interview de la maman de François par Patrick Michalle (RTBF Namur)

    • L'Avenir.net : L'avenir du 21/06/2013 (Cedric Flament)
    • L'ordonnance - Cédric Flament


    • RTBF Info : L'article de Patrick Michalle (RTBF-Namur) publié sur le site RTBF Info le 21/06/2013
    • L'ordonnance - Patrick Michalle
  • Pour en savoir plus sur les faits et sur la chronologie des événements:
    en savoir plus sur les faits et sur la chronologie des événements:

    Les faits

N'hésitez pas à consulter aussi les autres "news" moins récentes:

Les autres "news" dans le dossier 'François Goffin'

  • L'expertise médicale ordonnée dans le cadre de l'instruction ayant été rendue contradictoire par le juge d'instruction, une réunion s'était tenue le 8 décembre 2010, mettant en présence les parties et le collège des experts. Suite à cette réunion, le collège avait transmis un rapport fin 2011, avec possibilité donnée à chacune des parties durant un délai d'un mois d'émettre les derniers commentaires en réponse aux avis d'experts. Un rapport définitif a été communiqué ensuite en juillet 2012 ! Le réquisitoire du parquet ne prend en compte que l'ultime conclusion du collège d'experts...

    Avis des parents après réunion contradictoire d'expertise

  • En mai 2011, les parents de François étaient intervenus dans l'émission "L'information confidentielle" de RTL-TVI, pour évoquer les lenteurs dans l'évolution du dossier d'instruction. Michel Bouffioux, journaliste au journal Paris-Match, était venu présenter le résultat de ses investigations au sujet d'un voyage contesté du juge d'instruction auTogo. En effet, le voyage "privé" a réuni, fin 2008, le magistrat instructeur chargé du dossier, et le frère du Dr A., orthopédiste en "examen", ainsi qu'un groupe de 7 autres personnes, à Lomé pour un séjour de dix jours... Etant donné le comportement inadéquat du juge qui suscite plus que des doutes sur son impartialité, les parents de François avaient, dès le mois de juin 2011, déposé une plainte auprès de l'autorité disciplinaire du juge d'instruction, ainsi qu'une deuxième auprès du Conseil Supérieur de la Justice (CSJ). Ces plaintes ont été classées sans suite...

    En ce qui concerne l'acte peu délicat du frère de l'orthopédiste A., avocat au barreau de Namur, qui n'avait pas hésité à partir en voyage au Togo durant 10 jours avec le juge qui instruit à charge et à décharge contre 3 médecins (dont le Dr A.), les parents avaient initié une action disciplinaire à son encontre devant l'Ordre des avocats. Compte tenu de la tournure 'particulière' qu'a également prise cette procédure, le père de François a décidé d'également médiatiser ce volet du dossier.

    A suivre donc !

  • Pour en savoir plus sur l'action en récusation contre le juge d'instruction

    Pour lire l'arrêt de la Cour d'Appel de Liège quant à l'action en récusation

  • L'hebdomadaire "Moustique" avait consacré un article intéressant quant aux "erreurs médicales" dans son numéro du 01/02/2012. Le cas de François Goffin y a été évoqué parmi d'autres cas similaires.
  • Emission Radio sur "Passion-FM": Récemment, la maman de François Goffin a participé à une émission radio sur la station "Passion.FM". Lors de cet interview, consacré aux erreurs médicales, Philippe Cailliau, président de l'asbl AEM ("Action erreurs médicales") était également présent dans le studio de "Passion-FM", ce 22/04/12. Vous pouvez écouter un extrait de leurs interventions:



Extrait 1 : Erreur médicale aux "Urgences"! Pourquoi ?

Extrait 2 : Et la justice ?

Extrait 3 : Et l'esprit de corps face à une "erreur médicale" ?

Pour écouter: Radio Passion FM - Jodoigne 106,5 MHz

 
 

Cas similaires

Le site dédié à Mélanie CAILLIAU décédée le 29 mai 2004 à l'âge de 22 ans à Bruxelles, Belgique.

dot Le site dédié à Mathias MICHAUX décédé le 8 avril 2006 à l'âge de 7 ans à Chimay, Belgique.

 

Liens

asbl Action Erreurs Médicales Avec le soutien de l'asbl ACTION ERREURS MEDICALES

 

asbl Association de défense des victimes Avec le soutien de l'asbl ADV Association de défense des victimes

 

Dernière mise à jour : 25/02/2014
Haut de page !